La fruitière du Fied

Le Fied est un petit village du premier plateau jurassien, entre Poligny et Champagnole. Un plateau posé comme un couvercle au-dessus des grandes reculées du Revermont. Le lieu est un peu à l’écart et pour le découvrir tranquillement tout en étant dépaysé, il est conseillé d’y accéder par la petite route qui monte au fond de la reculée de Baume-les-Messieurs.  Il est vrai que le bâtiment de la fruitière, qui porte ses 70 ans, en vaut la peine. Voici quatre ans, les sociétaires ont particulièrement soigné la rénovation extérieure en mettant en évidence une belle verrière. Les sociétaires planchent désormais sur la rénovation intérieure. Le président François Vallet explique : « Nous avions investi sur l’outil de fabrication lors de la fusion avec Chamole en 1990. Nous arrivons maintenant à saturation. Il faut examiner toutes les opportunités. »

 

Ce sera la tâche des prochains mois pour cette fruitière qui collabore avec les fromageries voisines, comme le Mont-Rivel, pour la gestion des repos hebdomadaires. Le territoire de la fruitière du Fied présente la caractéristique d’être très homogène du point de vue du sol et sur le plan floristique. On devine facilement la nature des sols en observant les derniers murets de pierres sèches qui délimitent encore quelques prairies et font le charme du pays.

Flore

Dans les prairies du Fied 90 espèces botaniques différentes ont été recensées, ce « petit » nombre étant à mettre en relation avec la grande homogénéité du sol (les cortèges de fleurs sont en effet intimement liés aux propriétés du sol).  L’essentiel du fond floristique est composé de 23 espèces, dont le plantain lancéolé (Plantago lanceolata) qui est une plante de valeur fourragère très fréquente sur les sols aérés profonds. Il a la particularité d’être la source principale en sodium des fourrages.  Le recouvrement total des 17 espèces aromatiques recensées est important : plus de 15 % du volume des fourrages sur pied de l’ensemble des prairies du bassin laitier de la fruitière est constitué par ces espèces.

 

 

Sol

Le bassin laitier de la fruitière Le Fied-Chamole se situe sur les premiers plateaux du massif du Jura, plus exactement sur le plateau lédonien encadré à l’est par la chaîne de l’Euthe (limite seconds plateaux) et à l’ouest par le faisceau lédonien (Revermont). 

Le plateau lédonien se termine en coin au nord par le faisceau salinois (relief plissoté). La topographie du bassin laitier est pratiquement plane pour une altitude moyenne de 534 m avec des terres qui s’échelonnent entre 500 et 600 m environ ; ce dénivelé est principalement dû aux champs situés sur Château-Chalon et Chamole (bordure ou contrebas des premiers plateaux). 
Au niveau des sols, l’originalité du bassin laitier est d’offrir une très importante homogénéité du sous-sol, avec près de 98 % de la roche-mère constituée de jurassique moyen, à l’origine de sols aérés et profonds en grande majorité. 
On ne rencontre pour cette fromagerie que 10 unités de sols différents, sur un global de 1 240 ha, dont 965 ha sont des sols profonds drainants et poreux sur des calcaires karstifiés du jurassique moyen (160 millions d’années) recouverts par des argiles à chailles et à silex.

Climat

Le climat local du Fied est de type tempéré frais soumis à une double influence océanique et continentale. 
La fruitière est bien arrosée puisqu’il pleut en moyenne un jour sur deux dans ce secteur. Quand il ne pleut pas, il gèle (146 jours par an). Le mercure décolle tout de même au-dessus de 30 °C deux fois par an (soit deux fois plus souvent qu’à Mouthe).

Le goût des Comtés du Fied affinés par Juraflore

Les Comtés de la fruitière du Fied présentent une palette aromatique assez équilibrée autour des trois familles d'arômes les plus représentées en Comté : fruité, lactique et torréfié. Ainsi, des nuances de brioche, de caramel au lait, se mêlent à des arômes de noisette, de jus d'orange, de beurre fondu et de lait caillé acidifié. 
Selon l'affinage et les saisons, les nuances de fruits et de miel mises en avant par une saveur plutôt acidulée, peuvent éclipser les notes végétales. Sur les plus vieux fromages, les arômes se diversifient, les arômes caramélisés ou briochés se font plus grillés, et le côté noisette/châtaigne occupe une plus grande place dans le fruité

La Fruitière du Fied en bref...

• 13 sociétaires au Fied, Chamole, Fay-en-Montagne, Château-Chalon, Chaussenans. 
• Président : François Vallet. 
• Fromagers : Benoit et Sylviane Fagot. 
• Affineur : Juraflore (Poligny), L’Alpage (Dole). 
• 3,3 millions de litres de lait. 
• Boutique de vente 
• Ouvert au public 
• Fruitière du Fied, rue de la Fromagerie, 39800 Le Fied. Téléphone : 03 84 85 38 14