Lièvremont-la-Brune :#une histoire peu banale…

(publié le 01 juillet 2011)

La fromagerie de Lièvremont-La Brune partage ses locaux avec la coopérative voisine de La Mare d'Arçon. Un litrage identique, 2 fromagers. Une histoire peu banale...

 

La fruitière de Lièvremont-La Brune surplombe le village, perdue au milieu des prés. Le hameau de La Brune où fut construit il y a plus de 100 ans ce chalet fromager n'est pas toujours indiqué sur les cartes. Et pourtant la fruitière a reçu il n'y a pas si longtemps la visite d'un couple de Belges venus spécialement pour y acheter du Comté. Vive le GPS ! Ils avaient vu un film tourné ici pour France 3 avec une école hôtelière et ne voulaient pas d'autre Comté que celui de Lièvremont La Brune. Car la fruitière a tout d'un chalet traditionnel, bardé de bois, plein de charme avec des fleurs aux fenêtres. « Il n'est pas rare qu'après avoir vu la photo sur le site Internet de la fruitière, on vienne nous rendre visite », remarque Sylvain Javaux, le fromager qui n'hésite pas à faire visiter les lieux si on le lui demande.

Situé loin des zones de passage, Lièvremont-La Brune ne peut pas jouer la carte du tourisme mais cultive un esprit d'ouverture. Son président Michel Jacquet accepte volontiers de guider des délégations belges, brésiliennes ou néozélandaises envoyées par les organismes agricoles pour leur faire découvrir la filière Comté. La visite commence par sa ferme, passe par l'atelier de fabrication et se finit bien sûr à la Maison Petite, l'affineur.

Un affineur avec lequel la coopérative de Lièvremont-La Brune entretient des relations suivies. « C'est d'ailleurs par le biais de notre affineur, qu'a démarré en 2005 une collaboration avec la fruitière de La Mare d'Arçon, qui vendait son lait à la Maison Petite ». Déjà, en 2001, les 2 fruitières achètent un camion de ramassage de lait en commun et organisent le repos hebdomadaire de leurs fromagers. L'atelier de La Mare étant trop petit, leur fromager, Patrick Cassard devait venir transformer à La Brune pendant les congés.

Puis quelques années plus tard, devant l'obligation d'engager des frais dans leur atelier, les sociétaires de La Mare préfèrent basculer complètement leur fabrication sur Lièvremont. Deux coopératives avec un litrage de lait similaire, deux fromagers qui travaillent en alternance... « La suite logique serait une fusion, reconnaît Michel Jacquet, surtout pour des questions fiscales et administratives ».

Convivialité

Lors de la rénovation de la fromagerie de Lièvremont-La Brune en 1998, cette idée d'avoir un atelier pour deux était déjà un peu dans les têtes. Prévoyants, les producteurs de Lièvremont ont investi dans 4 cuves de 2500 litres, une presse de 24 fromages et un soutirage à pompe à caillé. Les caves en sous-sol, peu pratiques, ont été remontées de plain-pied à l'arrière du bâtiment grâce à une extension de 400 places, discrète et bien intégrée.

Autre particularité de cette petite fruitière de montagne : elle est à l'origine de la création de l'UCAFT (Union coopérative agricole fruitière traditionnelle) avec quelques autres coopératives. Le siège social de l'Union se trouve d'ailleurs toujours à Maison-du-Bois-Lièvremont, où se tient chaque année l'assemblée générale.

Les sociétaires de Lièvremont-La Brune se réunissent chaque mois chez un producteur différent pour remplir les paies de lait, et cela se termine inévitablement par un casse-croûte. Dans un bel élan coopératif.

N'hésitez pas à faire un détour par La Brune. Ou à vous rendre le 7 août chez Fabien et Magali Pourchet à Montflovin, pour l'opération “Un Dimanche à la ferme”. Ils sont sociétaires et la coopérative y tiendra un stand.

 

Les sols

Un bassin laitier compris entre 800 et 1000 m d'altitude, voilà ce qui donne une note tout à fait caractéristique aux sols de Lièvremont la Brune. L’essentiel de la roche mère sur laquelle reposent les sols est d’une grande uniformité. C’est sur du Jurassique supérieur et des calcaires friables que les plantes des prairies doivent pousser. 

La grande majorité des sols sont superficiels et drainants. Une homogénéité dans le sous-sol, dans les types d’unités agro-pédologiques (5 UAP différentes) offre cependant une diversité floristique de quelque 110 espèces botaniques.

la flore

Parmi la diversité d'espèces représentées, notons la présence du géranium des bois qui a un recouvrement global sur l’ensemble du bassin laitier d’environ 2 %. Cette belle Géraniacée est facilement reconnaissable dans les prairies avec ses belles fleurs pourpres violacées. Le géranium des bois est une plante caractéristique des prairies de fauche d’altitude.

 

Le goût des Comté de Lièvremont la Brune, affinés par les Fromageries Petite

Les Comté de “La Brune” présentent une belle diversité aromatique. En bouche, les arômes montent en puissance de façon très progressive. La palette aromatique est d’abord très “beurre”, puis le dégustateur attentif découvre des notes de “fruits secs”, “chocolat blanc”, “peau de lait bouilli”. Sur les fromages déjà bien avancés en affinage, les notes fruitées sont délicatement caramélisées, et toute une gamme d'arômes torréfiés finit de séduire l'amateur de fromages aux arômes complexes et persistants. Les 4 saveurs sont présentes, et l'équilibre entre elles est de type salé-sucré. La texture a du corps, elle est souvent mûre et accompagne bien les arômes.

La fruitière de Lièvremont-la-Brune en bref

- Sociétaires : 6 exploitations basées à Lièvremont et Montflovin

- Fromagers : Sylvain Javaux et Patrick Cassard (fromager de La Mare d'Arçon)

- Chauffeur remplaçant : Guillaume Rolot

- Apprenti fromager : Ludovic Bourdin

- Affineur : Fromageries Petite

- Litrage : 1,32 million de litres

- Vente des Comté à l'UCAFT

- Magasin de vente

- Ouvert au public sur rendez-vous

Contact : Fromagerie de Lièvremont La Brune - La Brune - 25650 Lièvremont

Tél. 03 81 38 14 55 - www.comte.com/lievremont