Christine Ménétrieux,#en fusion avec le Comté

(publié le 21 septembre 2012)

Elle voulait être vulcanologue. Un projet qui restera un beau rêve. Mais cela n'a pas refroidi son tempérament de feu. L'animatrice de la Fédération des coopératives laitières de l'Ain aime le Comté et anime ses fruitières sans compter.

Débordante d'idées, connue comme le loup blanc dans les fromageries, Christine Menetrieux fait partie du paysage laitier de l'Ain. Tous les présidents de coopératives ont eu affaire à elle, que ce soit pour un dossier de demande de subvention, une formation ou une animation autour de la promotion des fromages.

Issue d'une famille de producteurs de lait en Haute-Saône, et fille d'institutrice, ses souvenirs les plus lointains la projettent dans une cour d'école, assise sur un muret, face à la fromagerie où l'on fabrique de l'Emmental grand cru, écoutant parler le patois local.

Elle est douée pour les langues. Une licence d'allemand en poche et après quelques années comme secrétaire commerciale, elle s'investit dans le bénévolat, au gré des mutations de son mari. Arrivée à Bourg-en-Bresse, il y a 22 ans, elle postule à la Fédération des coopératives laitières de l'Ain. Un premier emploi qui dure encore !

Dans son travail, elle privilégie les projets fédérateurs avec d'autres produits sous signe de qualité (vin, volailles, la nouvelle AOP “Beurre et crème de Bresse”,...), qu'elle connaît presque aussi bien que les fromages !

Passionnée de vélo et de VTT, elle s'est rapprochée du Tour de l'Ain où elle anime la caravane des produits AOP du département. Les coopératives qui sont présentes sur le circuit ont prévu, avec elle, les animations et les décorations à mettre en place. Pour 2013, elle dévoile deux projets : fédérer le bassin laitier du Sud-Est de l'Ain sur des actions de promotion communes et participer au Tour de l'Avenir.

Pour Christine Menetrieux, les petites coopératives sont « un peu comme ses enfants ». « Même à la retraite, je ne pourrai m'en passer », reconnaît-elle, sachant que grâce à l'Association des Amis du Comté, dont elle est bénévole depuis maintenant 4 ans, elle gardera en permanence ce lien ! Elle apprécie la diversité de son métier qui l'amène à travailler pour toutes sortes d'entreprises, de la fruitière à Comté avec 1,5 million de litres de lait et 8 producteurs, à l'atelier collectant plus de 300 producteurs. « Les demandes sont différentes, bien sûr.»

Son autre passion : la cuisine ! Avec enthousiasme, comme tout ce qu'elle entreprend, elle partage ses astuces et recettes familiales. Par exemple, la fabrication des fameuses quenelles fraîches, qu'elle a apprise de sa belle-mère et qu'il lui a fallu plusieurs années pour maîtriser. Elle les a adaptées à sa façon en y ajoutant... du Comté ! Un régal paraît-il. On attend la recette.