Fabienne Martin,#une amie du Comté

(publié le 21 mars 2009)

Cette femme ne s'essouffle jamais. Blouson sur le dos, sac à dos d'étudiante à l'épaule, Fabienne Martin n'en finit pas de parler de ce qui la passionne : son travail et la vie associative.

« Le même mois, je peux être appelée à animer une fabrication de Comté à l'ancienne au Parlement européen dans le cadre des Amis du Comté, participer au jury dégustation pour le contrôle de l'AOC Comté, monter au Salon de l'agriculture et raconter tout cela à mes élèves... J'aime cette variété », lance-t-elle à la volée. À la volée, comme un tir efficace au hand-ball, un sport qu'elle affectionne particulièrement et qu'elle a commencé à pratiquer l'année où elle est arrivée à Poligny pour enseigner l'économie, le marketing et la communication à l'Enil Bio. Treize ans déjà. Mais pas le temps de s'attarder sur le passé. Cette brune pétillante de 37 ans a l'énergie d'une sportive. Elle est encore toute étourdie par ces 10 jours passés au Salon de l'agriculture où elle a participé à l'animation du stand de la Franche-Comté avec l'association les Amis du Comté. “Pas peu fière”, aussi, de la mission qui lui est confiée par le ministère de l'Agriculture : faire partie des commissaires au concours général agricole, catégorie produits laitiers, – ils sont une dizaine –, excusez du peu. « Je m'occupe des produits export qui sont dégustés par des clients étrangers. En 3 jours, je vois les plus beaux fromages et la diversité des produits français. C'est une occasion exceptionnelle de rencontrer des professionnels de toute la filière, de connaître l'évolution de l'offre, d'établir des contacts que je pourrai valoriser ensuite dans mes cours car j'enseigne l'économie laitière. » Le ton est calme et posé. Fabienne revient sur son activité professionnelle. « J'interviens auprès de lycéens et dans des formations par apprentissage, ce qui m'amène à me déplacer en entreprise et à participer aux évaluations pratiques en fabrication fromagère. Il est intéressant de glisser d'une matière à l'autre, de l'enseignement de la gestion à celui de la technologie. Il est difficile de parler d'une filière si on ne la vit pas. »

Des engagements cohérents

Avec les Amis du Comté, elle assure une vingtaine d'animations par an, parfois bien loin de la Franche-Comté. Le 31 mai prochain, la belle fête des fromages du Rocamadour célèbre ses 20 ans et le Comté en est l'invité d'honneur. « Les gens du Rocamadour étaient venus aux Instants gourmands à Besançon. Nous allons leur rendre la pareille ! » Cette activité est prise sur ses temps libres, mais pas une seule fois le jeune femme ne s'en émeut. Son souci est plutôt d'accueillir de nouveaux Amis du Comté pour consolider la vingtaine d'adhérents actifs. « Nous sommes aujourd'hui bien structurés, des partenariats se sont créés avec la région, nous avons les outils pédagogiques et le personnel pour former et encadrer ceux qui souhaiteraient s'investir », lance Fabienne Martin. 

Ses racines

Aujourd'hui, le temps lui manque pour faire du sport mais elle s'investit dans une association de randonnées et loisirs, à Beauvernois. « Nous organisons aussi une fête rurale pendant l'été avec, bien sûr, une fabrication de Comté », explique celle qui en est la présidente. Elle n'oublie pas ses racines, ce petit village de la Bresse, où elle vient encore aider ses parents pour la traite.

Elle habite à deux pas de là, à Chêne-Sec, dans le Jura. Comme si cela ne lui suffisait pas, elle est élue au conseil municipal et participe à la Communauté de communes du Val de Brenne, dans la commission tourisme. Des responsabilités pleinement assumées. « Tous mes engagements sont en continuité avec mon activité professionnelle et viceversa. Si je regarde ma vie, finalement, tout est en lien.