Pierre Bouveret :#les lycées agricoles ont une vraie mission

(publié le 21 juin 2010)

Professeur au Lycée Agricole et Technologique Lasalle de Levier dans le Doubs, Pierre Bouveret conjugue “technique” et “filière”, “économie” et “biodiversité”, “local” et “global”. Une manière d'appréhender l'agriculture qu'il essaie de transmettre à ses étudiants.

« Ce qui me fait me lever le matin, ce sont les enjeux de la formation pour le massif du Jura. Les écoles ont une vraie mission : aller jusqu'au coeur des exploitations, démontrer l'efficacité économique des choix faits, donner les outils pour prendre des décisions. Et derrière le fromage produit avec le lait de l'exploitation, intégrer les notions de proximité, de biodiversité, de paysage... », confie ce quadragénaire souriant. Pierre Bouveret est responsable, entre autres, du suivi des enseignements en classe de BTS ACSE* au lycée agricole de Levier. Depuis 1990, il a formé de nombreux agriculteurs et futurs conseillers avec une prédilection pour les filières fromagères AOP, comme celle du Comté. « Découvrir une filière complète, réunie sur un petit espace, est un excellent support pour la formation. Les AOP sont de véritables laboratoires. »

Un champ de vision élargi

Originaire des Longevilles-Mont-d'Or dans le Haut-Doubs, d'une famille d'enseignants du côté de son père et d'agriculteurs du côté de sa mère, Pierre Bouveret a conservé des liens forts avec l'activité fromagère de son pays, notamment comme bénévole au sein du Syndicat du Mont-d'Or pour les jury terroir et les fêtes, comme la Première coulée du Mont d'Or.

Il a suivi un parcours de formation agricole au lycée de Dannemarie-sur-Crête puis des études à l'université de Dijon en physiologie animale ainsi qu'en filière agroalimentaire et contrôle qualité. « Deux entrées, à la fois agricole et filière, qui m'ont suivi après », reconnaît-il.

Dans la formation apportée en BTS, il souhaite, avec ses collègues, relever 2 défis. Tout d'abord créer des ponts entre les matières enseignées, “décloisonner”. L'application à la filière fromagère s'est faite sans difficulté. « Nous voulons aider les étudiants à élargir leur champ de vision. Comprendre le lien qui existe entre un système d'élevage, une filière, et un territoire, y compris dans ses enjeux environnementaux, leur permet d'avoir une vision globale du métier. »

Le 2e défi, et pas le moindre, est de faire passer les jeunes d'une logique de “l'immédiateté” à celle du long terme : « Le fromage AOP est une oeuvre collective qui prend son temps avant de livrer ses richesses ! »

Former sans formater

Dans le pilotage des enseignements en BTS, Pierre Bouveret garde les pieds sur terre : « Faire de la biodiversité dans ses prairies n'est pas une fin en soi pour l'agriculteur, aujourd'hui, qui doit rembourser ses emprunts. Pas question de formater les étudiants. Ce qui m'intéresse est qu'ils sachent se poser les questions, qu'ils sachent s'adapter aux enjeux de leur métier et aux enjeux de la société. »

Dans le cadre de l'année internationale de la biodiversité, le lycée agricole et technologique de Levier, emmené par Denis Michaud et Pierre Bouveret, a présenté au dernier Salon de l'agriculture à Paris une animation sur les enjeux du métier d’agriculteur-producteur de fromages en AOP Comté à travers plusieurs activités : une exposition sur le thème “de la biodiversité des prairies... à la typicité des fromages”, des jeux et enfin des rencontres avec 2 jeunes agriculteurs engagés dans ces démarches, accompagnés par 2 étudiants en formation BTS. Un système de parrainage auquel Pierre Bouveret a contribué et qui s'est développé au sein de l'Amicale des anciens BTS.

« L'enseignement agricole est innovant, ouvert sur la pluridisciplinarité, il est possible de s'y épanouir », commente le formateur qui ne reste pourtant pas cloisonné dans sa mission. En effet, Pierre Bouveret donne quelques cours à l'université de Besançon en licence pro “conduite de projets internationaux de co-développement”. « Un va-et-vient entre le local et le global qui me fait passer d'un cours sur la décision d'achat d'aliments pour le troupeau aux relations Nord-Sud », remarque l'homme qui essaie de partager cette ouverture avec ses étudiants. 

*BTS ACSE : Brevet de technicien supérieur analyse et conduite de systèmes d'exploitation.