QUESTIONS DE GOUT

De la bonne utilisation de nos sens…

A chaque aliment correspond une température idéale de dégustation, qui permet d’apprécier pleinement ses qualités gustatives.
Pour le Comté, elle se situe entre 15°C et 18°C .

Certaines heures sont plus favorables que d’autres à la dégustation. Nous sommes plus réceptifs à jeun qu’après un repas.
Les meilleurs moments pour déguster sont donc les fins de mâtinées (10h00 à 12h00) et d’après-midi (17h00 à 19h00).

L’environnement peut nous perturber et modifier notre capacité de concentration : une pièce trop chaude ou trop froide, une ambiance colorée, la présence de bruits ou d’odeurs parasites vont influencer nos perceptions.

L’état physique ou psychologique du dégustateur peut également jouer un rôle : de mauvaises conditions (maladie, fatigue, soucis, difficultés à se concentrer…) altèreront sa sensibilité. De bonnes conditions auront l’effet inverse.

De même, la consommation de produits au goût fort ou persistant (tabac, café, menthe…) est déconseillée avant une dégustation.

Enfin, l’ordre de dégustation est lui aussi important car la consommation d’un aliment influence la perception du suivant.
L’idéal est de goûter successivement des aliments au goût de plus en plus puissant. 

(Publié le 9 juillet 2013)