Les éditoriaux d'Alain Mathieu

Eté 2016 : Notre avenir se joue maintenant !

Renforcer notre AOP est bien le message adressé à la filière Comté lors de la dernière assemblée générale du CIGC par l'ensemble des délégués présents et des organisations professionnelles partenaires.

Une belle feuille de route a été écrite dans une unité de vue : celle de conserver nos atouts dans une société qui évolue rapidement et dont les demandes sont nombreuses, complexes et parfois contradictoires. Nous constatons chaque jour que les consommateurs attendent de l'agriculture, au-delà de produits bons et sains, une préservation de l'environnement sans faille et des conditions d'élevage irréprochables tant le bien-être animal est devenu une préoccupation majeure. Transparence, traçabilité, sincérité deviennent progressivement des standards. Pour conserver son avance, notre Comté doit impérativement exprimer son caractère si unique, si différent, fruit d'une construction sociale sans équivalent, porteuse de valeurs de solidarité et de responsabilité.

Le Comté est bien plus qu'un fromage, c'est un puissant facteur de développement pour nos zones rurales ! Ainsi, dans un monde de plus en plus citadin et industrialisé, la demande de tradition, de savoir-faire artisanaux doit transparaître et rassurer. Ayons toujours à l'esprit que les consommateurs cherchent de plus en plus des systèmes de production dans lesquels ils se reconnaissent.

Goût, diversité, santé, conditions de production, emploi, organisation collective seront assurément au coeur de notre futur cahier des charges et ce, au service d'une vision que nous devons réaffirmer. En effet, c'est bien parce qu'il n'y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va, que nous devons au préalable bien nous accorder sur ce que nous voulons pour le Comté demain. Cet exercice que nous avons entamé, doit être le fruit d'un travail collectif et partagé. Ce n'est pas l'injonction d'une ou deux personnes, mais bien l'addition des valeurs de tous.

Mais ne soyons pas naïf. Derrière cette belle unanimité, se cache une tendance naturelle à ne se sentir concerné qu'à travers l'action de l'autre. C'est là que les points sensibles vont vite ressortir. Vous pouvez compter sur le conseil d'administration du CIGC et moi-même pour ne pas reculer devant cette énorme tâche.

Tous les éditoriaux