Les éditoriaux d'Alain Mathieu

Hiver 2006 : Fiers du Comté

L’équipe du CIGC vient d’être renouvelée, et l'assemblée plénière du 9 décembre 2005 m’a fait l’honneur de me confier à nouveau la responsabilité de président. La tâche est lourde, mais le challenge est toujours aussi passionnant. Cette nouvelle équipe profondément renouvelée a immédiatement exprimé sa volonté de s'engager dans tous les dossiers qui alimentent la vie de la filière.

Poursuivre le travail promotionnel réalisé depuis plus de 20 ans; développer toujours davantage la recherche ; optimiser le travail effectué depuis plus d'une décennie sur les marchés extérieurs qui exigent encore plus de moyens et de suivi; réfléchir en permanence à la maîtrise de notre offre: voilà les grands dossiers sur lesquels nous portons nos efforts. La cohésion de la filière doit rester sous haute vigilance car au nom du profit immédiat et de l'individualisme, l'édifice peut aussi se fissurer. Le maintien de nos nombreuses fruitières et entreprises d’affinage est partie intégrante du challenge pour conserver l'originalité du Comté.

La fin d’année 2005 a été marquée par plusieurs décisions et avis de justice, législatifs et réglementaires (1), qui sont autant d’événements qui démontrent que, lorsque la filière est capable de se rassembler, elle est efficace. Alors que l'agriculture a été malmenée à Hong Kong, nous devons dans notre Massif Jurassien continuer à promouvoir une alternative crédible, avec un produit au cahier des charges de plus en plus exigeant qui en retour bénéficie de la confiance croissante du consommateur.

La reconnaissance dont nous bénéficions dans les instances nationales et internationales sur notre fonctionnement et nos orientations politiques est de nature à nous guider quand le doute s'installe. Et le Comté continuera à être notre fierté régionale.

Tous les éditoriaux