Les éditoriaux d'Alain Mathieu

Eté 2020 : Notre territoire, une fierté à partager !

La période estivale 2020 est assurément placée sous le signe des vacances à proximité de chez soi. Conséquence du contexte sanitaire, chacun cherche une destination privilégiant une nature verdoyante offrant des activités de plein air pour toute la famille.

Dans la compétition que se livrent les régions pour attirer les vacanciers, le massif du Jura figure en très bonne place, si l’on en croit le succès de la fréquentation de notre territoire. C’est une belle reconnaissance de nos atouts : climat agréable, activités multiples et variées dans une nature préservée ... avec nos premiers arguments de vente que constituent nos paysages, façonnés et entretenus par l’agriculture et que les offices de tourisme mettent en valeur sur les guides de destination !

Le Comté prend aussi une large part dans l’attractivité du massif du Jura, comme le montre notre dossier, en présentant de manière transparente l’authenticité de son mode de production. Un monde parfait allez-vous me dire ?

Presque, car une ombre pourrait ternir ce tableau si l’on n’y prend garde : le manque d’écoute réciproque qui conduit parfois à un manque de discernement et à des comportements extrêmes.

L’écoute, c’est ce que nous faisons au quotidien à travers notre rigueur et détermination à son application par la très grande diversité des 2430 fermes, des 140 ateliers et des 13 maisons d’affinage. Nos propositions pour une plus grande intégration des attentes sociétales viendront renforcer la promesse que nous faisons à nos consommateurs et à la société.

La réciproque doit aussi être vraie, notamment à l’heure où le grignotage des zones rurales pose clairement la question du partage de l’espace, de la cohabitation des métiers avec leurs contraintes et de la préservation des ressources naturelles.

Parce que l’usage de l’espace est contraint, notre choix est résolument de cultiver encore et toujours l’ouverture avec notre environnement, pour consolider le lien avec le Comté.

Aussi, profitons de cette période estivale pour aller à la rencontre des consommateurs qui nous font l’honneur de découvrir notre territoire et notre filière. Discutons, partageons la passion de nos métiers, la fierté de notre territoire.

C’est bien de la confrontation des idées, dans la modération, que nous progressons tous, au plus grand bénéfice du Comté que nous consommons sans modération.

Tous les éditoriaux