Les éditoriaux d'Alain Mathieu

Printemps 2020 : Résilience

Au plus fort de la crise sanitaire, la filière Comté a fait la démonstration de sa capacité à se mobiliser pour prendre des mesures d’encadrement renforcé de la production de Comté. Ceci afin de préserver l’intérêt général : qualité des fromages et grands équilibres de la filière. Cet exercice de responsabilité est ô combien difficile. Nous le constatons tous les jours.

Plus fondamentalement, l’épreuve que nous traversons et dont nul ne connait vraiment les répercussions dans la durée, nous amène à nous interroger. Nous étions encore il y a quelques semaines dans une frénésie de l’instantanéité, avec un certain sentiment d’invulnérabilité. Et voilà qu’avec une violence extrême, notre société est remise en cause, nos certitudes sont ébranlées.

De nouvelles priorités se font jour, la santé et l’alimentation reprennent dans notre vie une place centrale qu’elles avaient sans doute un peu perdue.
Si la pandémie questionne la société sur son modèle de développement, elle questionne aussi la filière Comté dans les mêmes termes : sommes-nous résilients face à un tel évènement aujourd’hui ? Face au changement climatique demain ?

Force est de constater que la grande diversité de notre filière, avec la présence du Comté sur tous les segments de marché,aussi bien dans le rayon libre-service que dans la distribution traditionnelle, nous permet d’amortir la crise. C’est un vrai atout qu’il faut impérativement préserver. De plus, le sérieux de notre cahier des charges et de nos propositions rassure les consommateurs dans cette période de doute. Cela nous oblige à poursuivre dans la voie que nous avons tracée, de répondre aux attentes sociétales, avec transparence, comme en témoigne le sujet de notre dossier sur le bien-être animal.

ll nous faut aussi nous reposer la question de notre modèle de développement, tant nos ressources naturelles sont limitées et les atteintes à l’environnement, insupportables. Les crises ont souvent des vertus : celles de nous questionner sur nos valeurs fondamentales. C’est pourquoi, demain, nous devrons plus encore prendre en compte les fragilités de la filière pour la rendre encore plus résiliente et capable d’affronter un monde qui sera, à n’en pas douter, pavé d’incertitudes et d’aléas de toute nature.

Chacun d’entre nous doit contribuer par son action à cet objectif. Alors #fromagissons tous ensemble pour construire notre avenir !

Tous les éditoriaux