Les éditoriaux d'Alain Mathieu

Printemps 2005 : La force du Comté

En juillet 2004 se dessinaient les contours d’une crise de grande ampleur : stocks trop élevés, fragilité d’une maison d’affinage, baisse de la consommation intérieure. Pourtant la situation du marché tend maintenant à se redresser. Les ingrédients de ce redressement? Le dynamisme et le sens de la responsabilité collective de la filière.

Pour 2004, la baisse des achats a d’abord été compensée par les ventes vers la restauration collective et les plats cuisinés. Ensuite, les effets des actions menées à l’export depuis plusieurs années portent leurs fruits. Parallèlement, le diagnostic d'une probabilité de crise étant établi, les producteurs et les transformateurs ont accepté une nette augmentation de la cotisation interprofessionnelle, limitée à un semestre, afin de se donner les moyens de deux campagnes publicitaires supplémentaires.

De plus, grâce à l'acceptation par 80 fromageries de participer à un dégagement volontaire, 470 tonnes de fromage ont pu être soustraites au marché. Signe d’un sens des responsabilités d'autant plus remarquable que 100 autres fromageries n'ont pas suivi.

Enfin, les mentalités changent. Des responsables des FDSEA, des JA et de la Confédération Paysanne remettent en cause la pertinence de la réalisation à tout prix de «son» quota. Etre producteur de lait à Comté, c'est être pour partie responsable du revenu que cette AOC peut apporter.

Nous devons un grand merci et notre admiration à tous ceux qui, par leur contribution, ont fait reculer cette crise.

Tous les éditoriaux

femdom-mania.net femdom-scat.net hot-facesitting.ru