Les éditoriaux d'Alain Mathieu

Printemps 2008 : Il y a urgence et urgence !

Comme le Comté, la filière du même nom prend son temps. Bien plus : elle prend le temps de progresser. En témoigne la sérénité avec laquelle elle a abordé l’embellie des prix du lait spot. Après avoir atteint les 500 euros/tonne, ils sont redescendus début mars à un niveau à peine supérieur aux 200 euros/tonne ! Je n’en dirai pas plus à ceux qui, il y a si peu, nous conseillaient d’être plus réactifs.
Pendant le même temps, les prix du Comté ont augmenté de l’ordre de 5 %, pas plus certes, mais c’est du solide, les prix du lait vont encore progressivement s’améliorer ; nos producteurs auront vu leur sort progresser sans que soient affaiblies leurs entreprises, puisqu’en filière Comté il y a partage du marché, des difficultés comme des succès.
Notre sens du temps ne saurait pourtant signifier notre apathie, et de guerre lasse je prends tous nos lecteurs à témoin : le nouveau règlement d’application (RA) du Comté comme son nouveau décret ont été votés par le Comité National des Produits Laitiers de l’INAO le 1er décembre 2006.
Le décret a été publié au Journal Officiel le 11 mai 2007 ; en revanche, nous attendons toujours la parution du RA. Depuis 16 mois, nous sommes dans le vide juridique le plus complet, entre un nouveau décret et un ancien RA, rendus incapables de répondre aux interrogations qui chaque semaine nous sont faites sur le texte qui s’applique. Bien mieux, nous sommes tenus par l’administration de construire, dans des délais précis, de nouveaux plans de contrôle basés sur les textes réglementaires. Comprenne qui pourra !
En tout cas, par respect pour tous les acteurs de la filière Comté et de son environnement, nous avons décidé de consacrer ce numéro des Nouvelles du Comté à la nouvelle réglementation du Comté, parution au Journal Officiel ou pas. Et nous l’appliquerons telle qu’exposée.

Tous les éditoriaux