Les éditoriaux d'Alain Mathieu

Printemps 2017 : assurer l’avenir de nos enfants !

L’étude prospective et ses cinq scénarios sur l'avenir de nos AOP, menée avec le ministère de l'Agriculture, connait un beau succès. Citée comme exemple par le PDG de l'INRA, Philippe Maugin, lors d'une intervention devant l'Académie d'Agriculture de France, elle ne donne pas de solutions, mais traduit la nécessité d'anticiper pour assurer l'avenir. Ainsi nous avons fait partager, lors de nos réunions décentralisées de début d'année, le constat des évolutions rapides qui s'opèrent autour de nous.

Premier constat, le bien-être animal est devenu une priorité pour certains, au même titre que l'environnement. Dans ce cadre, les anti-lait et les anti-viande ne sont plus un simple bruit de fond.
Second constat, des distributeurs s'érigent en champions du partage, de la durabilité, du respect de la nature, du bien-être animal, etc, etc.
Le marketing se saisit de nos fondamentaux ... Nous pouvons laisser faire et crier au scandale, ou agir. Prendre notre destin encore plus en mains. C'est cette deuxième voie que nous avons unanimement et naturellement choisie.

Notre filière est construite sur les vertus de qualité, de coopération, de partage et de confiance en l'autre. Les discussions actuelles autour de la révision du cahier des charges du Comté sont imprégnées de ces valeurs. Nombreux sont les groupes de travail qui ont commencé à se réunir et à rédiger des propositions, à soumettre aux différentes commissions du CIGC. Bien sûr, quelques-uns craignent que leur développement soit atteint par ces réformes d'avenir. C'est bien normal d'être inquiet pour son propre sort. Mais l'engouement à se plonger dans la construction de notre futur est tellement porteur que tous se sont mis en mode "assurer l'avenir de nos enfants".

C'est donc plein de confi ance, mais porteur d'exigence que le CIGC souhaite conduire ce travail sans jamais faiblir, jusqu'à son terme.

Tous les éditoriaux