Vie de la filière

Médias : Massif jurassien 1 - Nouvelle-Zélande 0

Trois journalistes néo-zélandais ont découvert le Comté et ses modes de production lors d’un voyage de presse en Bourgogne Franche-Comté.

Venus d'un pays où l'agriculture est un sport national avec 55 % du territoire dédié à cette activité (11,7 millions d'hectares !), trois journalistes néo-zélandais se sont plongés dans la découverte du Comté.
En juin, à l'initiative du ministère français des Affaires Étrangères, Simon Wilson (The Spinoff), Rebecca Macfie (The Listener) et Jamie Morton (New Zealand Herald) ont pénétré dans l'atelier fromager de la fruitière des Délices du Plateau à Plasne. Grâce aux talents de conteurs de Dominique Prost, sociétaire de la coopérative et de Sébastien Ozérée, fromager, les trois reporters sont repartis avec l'idée qu'une "petite production artisanale peut aussi être rémunératrice", comme l'a souligné Jamie Morton, journaliste, mais aussi fils de fermier. Tous trois ont pu voir l'évolution du lait en caillé et le geste du fromager décidant du bon moment pour stopper le brassoir. Et tout cela, juste devant les vaches qui pâturaient à une centaine de mètres de là, bien visibles depuis la baie vitrée !
Les nombreuses questions des journalistes ont permis aux professionnels d'expliquer le pourquoi d'une cuve en cuivre, ainsi que l'histoire de l'évolution des pratiques, rendant le travail moins pénible, tout en préservant les savoir-faire ancestraux et les gestes artisanaux.
Autour d'une dégustation de Comté, Dominique Prost a expliqué le fonctionnement du cahier des charges et l'histoire de l'appellation. "1958 ? C'est très récent !", s'est étonné l'un des journalistes. Arrivés dans la "petite" cave de la fromagerie, les trois visiteurs ont tous eu la même réaction : "Impressionnant !" Imaginons un peu ce qu'ils ont dû ressentir lors de la visite des caves de l'affineur Rivoire-Jacquemin juste après !

(Publié le 10 juillet 2017)