Don de lait

En ce début d’année, braquons les projecteurs sur une opération solidaire : la filière Comté s’est organisée pour que les producteurs de Franche-Comté puissent participer au don de lait destiné à des organismes caritatifs.
Ce lait est centralisé par la Fédération des coopératives laitières (25-39) et redirigé vers l’atelier de Monts et Terroir où il est transformé, affiné et conditionné en portions.
De son côté, le CIGC finance l’affinage et le conditionnement. L’organisme caritatif indique, sur l’emballage du fromage, l’engagement de la filière. Les volumes de lait concernés sont bien sûr contrôlés par l’administration France-Agrimer en début et fin d’opération.
« C’est un système simple, respectant les règles sanitaires, qui a été mis en place au niveau de la filière Comté pour permettre une solidarité des producteurs de lait, des coopératives et des affineurs vers ceux qui en ont besoin », estime Michel Morel, président de la fruitière Miroir du Comté aux Fontenelles (25) qui a participé à l’organisation du don de lait.
La fin des quotas laitiers va modifier le cadre de cette opération mais la filière essaiera de poursuivre d’autres engagements solidaires.

Actualité suivante

Laurence Moyse, un équilibre de vie