Forte participation aux rencontres professionnelles du CIGC


Initiées en 2010, les rencontres professionnelles de la filière Comté ont connu une participation encore plus importante que les autres années. Les 5 réunions décentralisées ont permis d’évoquer les plans de campagne, avec une innovation majeure introduite depuis l’année dernière : la référence ?plaques vertes des fromageries? ne se calcule plus à partir des quotas laitiers mais à partir des surfaces multipliées par un nouveau critère, la ?Moyenne Laitière de Référence? des apporteurs. Plusieurs questions ont porté sur le fonctionnement de cette Moyenne Laitière de Référence lorsque la surface Agricole Utile d’une exploitation évolue à la hausse ou à la baisse.

Concernant le cahier des charges, les questions ont porté essentiellement sur la limitation de l’affouragement en vert et le seuil des 1 800 kg de concentrés par vache et par an. Si, parfois, des contestations s’élèvent contre ces mesures, très souvent la réponse vient de la salle et le débat s’instaure. « C’est donc un véritable échange démocratique sur les valeurs de nos AOP qui se déroule là », constate Claude Vermot- Desroches, président du CIGC. Un souhait pour l’année prochaine ? « Que l’on parle davantage de l’avenir de l’AOP et de prospectives, poursuit le président du CIGC. À ce titre, le témoignage de ceux qui mettent en marché (les affineurs) est fondamental ».

Actualité suivante

Le revenu est dans le pré (mai 2012)