La nouvelle équipe du CIGC : garante de la cohésion de la filière


L?équipe du CIGC vient d’être renouvelée, et l’assemblée plénière du 11 mai 2012 a confié à nouveau la présidence de l’interprofession à Claude Vermot-Desroches, représentant du collège des producteurs de lait. « Une tache lourde mais toujours aussi passionnante », affirme Claude Vermot-Desroches, qui assume cette responsabilité depuis maintenant 10 ans et qui sera entouré d’une équipe stable, notamment au sein du bureau. On relève quelques changements concernant les présidents de commission.
Leur élection, tout comme celle des membres du bureau, fut acquise dans un grand consensus, et pour tous au premier tour de scrutin.
Au niveau de la commission publicité, Jean-Pierre Jouffroy, fromagerie de Lavernay (Doubs), groupe Ermitage, qui laisse sa place au CIGC, est remplacé par Thierry Bardey du même groupe.
Thierry Pate, directeur des Fromageries Vagne à Poligny, succède à la tête de la commission export à Véronique Rivoire.
Les départs de 3 autres représentants de la filière, Olivier Jantet, producteur à Esserval-Tartre (Jura), Vincent Grillot, Fromagerie Grillot à Ornans (Doubs) et Frédéric Royer, crémier, fromagerie Boujon à Thonon (Haute-Savoie) sont compensés par l’arrivée de nouveaux membres.
Mathias Bouillet, jeune agriculteur, producteur de lait en GAEC à Chilly-sur-Salins (Jura), co-gérant du magasin de l’EURL Fruitière du Plateau arboisien.
Gérard Coquard, producteur de lait à Arc-sous-Montenot, élu à la chambre d’agriculture du Doubs. Il est le nouveau président de la commission suivi qualité du CIGC en remplacement de Patrick Duboz de la coopérative de Vernierfontaine (Doubs) qui reprend la commission technique.
Cyrille Lorho, crémier (Maison Lorho à Strasbourg) remplace Frédéric Royer (fromagerie Boujon à Thonon).
Du côté des industriels-transformateurs, Michel Nalet remplace Luc Morelon, tous deux du groupe Lactalis.

Conformément aux traditions, le premier vice-président se doit d’être un représentant du collège affineur. C’est Véronique Rivoire qui est confirmée à ce poste, avec à ses côtés comme second vice-président, représentant le collège des coopératives laitières, Emmanuel Champon.

Cette nouvelle équipe a immédiatement exprimé sa volonté de s’engager dans tous les dossiers qui alimentent la vie de la filière : poursuivre le travail promotionnel, développer toujours davantage la recherche, optimiser le travail effectué sur les marchés extérieurs qui exigent encore plus de moyens et de suivi, et enfin réfléchir en permanence à la maîtrise de l’offre avec la sortie des quotas laitiers. Voilà un dossier qui restera à n’en pas douter sous haute vigilance, et où la cohésion de la filière devra pleinement s’exprimer.

Actualité suivante

Animateur(rice) d’espace de vente en fruitières : un métier qui évolue !