Le Comté en cité phocéenne, peuchère que c’est bon !

Le Comté en cité phocéenne, peuchère que c’est bon !.jpeg

La Table du Comté fera escale du 7 au 11 octobre à Marseille. Au menu, rencontres, partage et gastronomie !

Après Lyon, Strasbourg et Nantes, La Table du Comté, événement gastronomique unique et ouvert à tous, fait escale à Marseille. Imaginez un lieu inédit et éphémère, dans lequel vous pouvez participer gracieusement à des déjeuners et dîners réalisés par de grands chefs autour du Comté… Imaginez un atelier de fabrication de Comté à l’ancienne sur le Vieux port, des animations d’éveil au goût dans les écoles et des master class dans les lycées hôteliers… La Table du Comté, c’est avant tout des moments de partage et de convivialité autour d’un produit d’exception aux multiples facettes !
Au menu, neuf repas au cours desquels de grands chefs marseillais (dont certains étoilés Michelin et Meilleurs Ouvriers de France) et pâtissiers, mettent à l’honneur le Comté à travers une cuisine personnelle et créative.

Tout Marseille à l’heure du Comté

Pour participer, il suffit de s’inscrire sur www.latableducomte.com du 1er au 15 septembre. Les heureux gagnants tirés au sort pourront venir à deux partager un moment gastronomique (déjeuner ou dîner) autour d’une grande table d’hôtes dans un lieu entièrement repensé pour l’occasion, au coeur de Marseille.

Durant les cinq jours de l’évènement, le Comté sera aussi à l’honneur à L’Épicerie L’Idéal de Julia Sammut. Des Master class animées par Claire Perrot, experte en analyse sensorielle, seront organisées dans deux lycées hôteliers de la ville et des animations autour de l’éveil au goût auront lieu dans les écoles primaires, organisées par la Maison du Comté.
Une fabrication de Comté à l’ancienne sous l’Ombrière du Vieux Port sera proposée le samedi 8 de 14h à 18h. Une animation gratuite et accessible à tous au cours de laquelle producteurs et chefs dévoileront tous leurs secrets…

En savoir plus : www.latableducomte.com

Actualité suivante

Cap sur le bilan carbone des exploitations (juillet 2016)