Le Comté mieux valorisé dans les plats cuisinés

La Direction de la concurrence de la Consommation et de la Répression des fraudes vient de répondre de manière très claire à une interrogation du CIGC. La question portait sur un constat fait sur une préparation qui s’annonçait « au Comté et à l’Emmental », mais dont la liste des ingrédients comportait 12,9% d’Emmental et 1% de Comté…

La réponse de la DGCCRF est nette : « si la dénomination ou toute mention figurant sur l’étiquetage du plat cuisiné fait référence à un ou plusieurs fromages AOC, la partie fromage du plat cuisiné doit être constituée exclusivement de ce(s) fromage(s) AOC. En outre, afin que la dénomination de vente n’induise pas le consommateur en erreur, le fromage doit être présent en quantité suffisante pour ne pas être considéré comme un alibi. »

Actualité suivante

Routes du Comté : en 2007, on dépasse les bornes