Michel Dantin, Euro-député : «Je suis pour une gestion spécifique de l’offre en AOP»

La gestion des volumes pour les productions sous signe officiel de qualité est en débat au Parlement. Le texte de l’amendement proposé par le CNAOL aux parlementaires européens va dans ce sens. Il propose notamment qu’ « une interprofession ou un groupement de producteurs puisse s’assurer que la production est planifiée et ajustée à la demande, à condition qu’elle soit autorisée par l’État Membre concerné et appliquée de façon proportionnée et non discriminatoire. De telles mesures doivent avoir pour objectif de prévenir ou gérer les crises et doivent être notifiées à la Commission Européenne par l’État Membre. » Michel Dantin, suivi par d’autres députés français et européens, appuie « cette possibilité de gestion spécifique de l‘offre en AOP-IGP, pour la survie de l’agriculture sur les territoires fragiles, par le lait, qui assure la meilleure valorisation de l’herbe »

Actualité suivante

Challenge Comté 2011 : Fraîcheur, légèreté et gourmandise !