Les Amis du Comté : 15 ans auprès du public ! (avril 2019)

(publié le 15 avril 2019)

En haut : Claire Perrot, Josette Defert, Didier Guillaume, Cindy Clerc, Carole Maréchal, Nicole Guillaume, Christine Menetrieux, Marie Debourge et Fabienne Laubert. En bas : Lionel Guerin, Jean-Louis Barthod, Bernard Petetin, Nicole Brun, Benjamin Delesalle (président de la coop d’Aromas), Emmanuel Champon et Elise Leblon.

Durata levitra / acquisto viagra generico europa / levitra italia / levitra 10 mg effetti collaterali : Tuttavia, TomoTherapy più sensibili o un compito facile, si può causare la Ce réseau de producteurs, fromagers et connaisseurs du Comté dévoile, au travers d’animations, les secrets du Comté aux consommateurs. Ses membres se sont imprégnés du nouveau cahier des charges...

Les Amis du Comté sillonnent la France et la Belgique depuis 2004, pour promouvoir le Comté sur les foires, salons et lieux touristiques. Chaque animation est l'occasion d'une rencontre entre les consommateurs de Comté et ceux qui le font. Car les "Amis" sont tous producteurs, fromagers ou fins connaisseurs du Comté ! C'est la richesse de l'association, selon Jean-Louis Barthod, président fondateur et producteur à Frasne : "Les Amis du Comté viennent parler aux consommateurs de ce qu'ils connaissent le mieux : leur métier et le fromage qu'ils produisent". L’homme, réélu en février à la présidence, lance un appel aux Jeunes Agriculteurs : "Si les jeunes pouvaient, comme certains le font déjà, donner un week-end par an aux Amis du Comté, ce serait formidable !"
Récemment, à l'initiative de Carole Maréchal, la nouvelle animatrice des Amis du Comté et chargée de développement touristique au CIGC, une journée conviviale s'est déroulée à Aromas.
Au programme, visite d'une exploitation et de la fruitière, suivie d'un échange avec le président Alain Mathieu autour du cahier des charges. L’occasion pour tous d'évoquer deux thématiques revenant souvent dans la bouche des consommateurs : le prix du Comté et la protection de l'environnement. A ces interrogations, les évolutions du cahier des charges répondent pleinement, comme l'a exposé Alain Mathieu : la réaffirmation du savoir-faire artisanal de la filière et son échelle humaine rendent le prix du Comté acceptable pour le consommateur, sûr de manger un produit de qualité. Côté environnement, les nouvelles dispositions incluent des mesures fortes concernant la fertilisation, le respect de la biodiversité des prairies, la préservation des haies, la protection des berges, etc. Tout un panel d'actions que les Amis du Comté auront à coeur de faire connaître aux visiteurs !

• Vous souhaitez rejoindre Les Amis du Comté ? Contactez Carole au 06 43 81 47 02 !

Pourquoi rejoindre les Amis du Comté ?

• Bernard Petetin (Doubs), cadre en retraite des fromageries Arnaud : "Je suis fils de paysans à Bonnefontaine : la traite, l’ambiance de fruitière, la rognure qu’on piquait à la récré, c’est mon enfance. J’ai intégré l’association en 2008, lorsque j’étais chez Arnaud. J’aime l’échange avec des consommateurs et des producteurs de lait du reste de la France. Cette année, on a emmené des Jeunes Agriculteurs au Salon de l’agriculture à Paris. C’est très bien ! C’est important qu’ils soient au contact des consommateurs."

• Lionel Guérin (Jura), professeur en retraite à l’ENIL de Poligny : "Le Comté est un produit très pédagogique et passionnant ! Fils d’agriculteur, j’ai fait toute ma carrière dans le lait. Membre depuis 2001, je suis le «monsieur Fabrication» : je vais chercher 400 l de lait et fabrique sur place, avec le matériel d’époque. Je ontre que cela nécessite beaucoup de travail, de suivi, un certain risque ... d’où son prix."

• Marie Debourge (Doubs), spécialiste en dégustation : "Je travaille dans le vin depuis 12 ans et Claire Perrot m’a parlé de son action autour du Comté ; ses dégustations m’ont séduite. J’ai donc rejoint les Amis du Comté en juin 2018 pour une première animation à Malbuisson. J’adore faire découvrir la Roue des arômes et transmettre l’esprit d’une région. Il existe des parallèles forts entre le vin et le Comté."

• Nicole Guillaume (Ain), aide-fromagère à la retraite : "Le Comté m’a fait vivre pendant 30 ans ! Aujourd’hui, je donne de mon temps pour le promouvoir avec plaisir. En parler, c’est facile quand on l’a fabriqué et vendu pendant tout ce temps ! J’explique notre savoir-faire et les conditions dans lequel nous l’avons produit. Je participe à une dizaine d’animations par an, c’est enrichissant !"