Marianne Warnery, nouvelle tête pensante de Monts & Terroirs

(publié le 01 février 2019)

A 44 ans, Marianne Warnery préside une entreprise de 293 salariés pesant 218 millions de chiffre d’affaires.

Elle préside depuis début mars la destinée de Monts & Terroirs, une entreprise qu’elle a intégrée il y a dix ans, sous la houlette d’Alain Cannard.

Souriante, agréable, cool, Marianne Warnery est une femme de tête. Lorsqu’elle négocie avec des acheteurs pour qui le prix est une priorité souvent indétrônable, la nouvelle Pdg de Monts & Terroirs ne pense qu’à valoriser le travail des producteurs, fromagers et affineurs. C’est que la dirigeante de cet acteur majeur de la filière (33 % des volumes de la filière) vient de la base. Une formation d’ingénieure agronome en poche, cette petite fille de tâcherons viticoles entre d’abord au contact de producteurs auvergnats de Saint-Nectaire fermier. Puis, sa carrière se poursuit aux Monts de Joux en Franche-Comté, d’où son mari est originaire. « Je réalisais des audits en fermes pour attribuer les agréments. J’ai aussi effectué l’automatisation du conditionnement », explique-t-elle. C’est là qu’elle rencontre, pour la première fois, Alain Cannard, qui deviendra son mentor quelques années plus tard. Car pour l’heure, Marianne Warnery part à Dijon, suivant son mari doté de la même formation qu’elle. Elle intègre alors un groupement d’employeurs dédié à l’insertion et la qualification des salariés, dans un tout autre domaine que les fromages AOP.
« La dimension humaine m’a toujours fortement intéressée », assure cette native de Seine-et-Marne. Puis, direction la Drôme, à Bourg-de-Péage, où son mari tente une nouvelle aventure professionnelle et où Marianne se consacre à l’éducation de sa première fille ainsi qu’à la rénovation de la vieille bâtisse que le couple vient d’acquérir.

source url Anticiper la dualité des consommateurs

En 2008, il est temps pour la future Pdg de reprendre les rênes de son avenir professionnel : le couple et leurs trois filles rejoignent la Franche-Comté, si chère à leur coeur, et Marianne Warnery intègre le groupe Entremont où Alain Cannard est alors directeur industriel. Là, elle mène un travail d’expertise technique avec Philippe Pidoux, au sein des fromageries. « La rencontre avec les gens de terrain donne du sens aux critères techniques imposés de façon méthodologique », assure-t-elle. Début 2011, Sodiaal rachète Entremont et crée une nouvelle unité « spéciale AOP », nommée Monts & Terroirs. Alain Cannard en devient le directeur général et appelle Marianne à ses côtés. Ensemble, ils travaillent au développement de l’entreprise jusqu’en 2018, année où la disciple devient seule maître à bord.
La dirigeante sait que plusieurs défis l’attendent : d’abord, respecter l’âme du Comté en harmonie avec la filière, tout en restant présent en grande distribution qui constitue 80 % du CA de Monts & Terroirs. Ensuite, transmettre les savoir-faire et assurer le renouvellement des générations, en lien avec les ENIL. Enfin, anticiper la dualité des consommateurs, de plus en plus adeptes du “snacking” et cependant attachés aux notions de naturalité, de “manger sain” et de circuits courts.