Le "capital social" de la filière Comté (2016)

(publié le 11 novembre 2016)

Cyrille Rigolot (Inra) développe une conception humaine et sociale du "capital".

"Dans le contexte actuel très évolutif et marqué par une crise profonde du secteur laitier, la filière Comté est décrite comme un exemple de réussite économique."
Ainsi débute l'article de Cyrille Rigolot, chargé de recherche à l'Inra. En prenant la filière Comté comme illustration, le chercheur propose, à travers un article très documenté, "d'explorer l'importance du capital social dans les capacités d'adaptation des filières". Pour l'auteur, le "capital social" est "l’ensemble des normes et des réseaux qui facilitent l'action collective".

Cyrille Rigolot montre comment les liens sociaux entre les acteurs de la filière permettent d'adapter les volumes produits à la demande du marché. Mais pas seulement ! En effet, "ce capital social peut être mobilisé comme source d'innovation pour d'autres problématiques, en prenant des exemples concrets dans le domaine social (évolution du travail des fromagers) et technique (améliorations de la qualité du fromage et autonomie des exploitations)".
L’auteur considère enfin que "le capital social de la filière présente des risques d’érosion", notamment liés à l'individualisme, aux phénomènes de concentration et aux "menaces" extérieures, "mais permet aussi de lutter, en quelque sorte, contre sa propre dégradation".

• Cet article passionnant est à découvrir en intégralité ici.