Un fromage ancré dans son terroir

(publié le 21 août 2017)

Le Comté fait vivre dans le Massif Jurassien :

• 2 600 exploitations agricoles
• Environ 150 ateliers de fabrication appelés fruitières
• 13 maisons d’affinage et de commercialisation

Facteur déterminant pour toute l’activité économique du Massif jurassien, le Comté y joue un rôle important de développement de l’emploi, d’aménagement du territoire, d’entretien des paysages et de respect de l’environnement.

Le Comté a toujours fait mauvais ménage avec l’intensification qu’elle soit fourragère ou laitière. La somme des contraintes et précautions que l’élaboration du Comté requiert de l’ensemble des acteurs contribuant à son élaboration, se révèle un sérieux garde fou aux débordements de l’agriculture intensive. C’est ainsi que les charges d’engrais sont en Franche-Comté particulièrement faibles.

Avec plus de 150 fruitières où s’exerce quotidiennement le métier hautement qualifié de maître-fromager, le Comté adhère à la logique de l’aménagement du territoire par une répartition harmonieuse de ces outils de transformation laitière sur l’ensemble du Massif.

Préservant le Comté d’une banalisation organoleptique, les fruitières conservent à ce produit la spécificité du goût qui justifie d’un prix plus élevé, permettant aux producteurs d’assumer les surcoûts d’une agriculture de montagne et des contraintes du cahier des charges.

Les producteurs de lait à Comté contribuent ainsi significativement à la vitalité du massif jurassien aux côtés d’autres activités artisanales du secteur, réalisant ainsi l’objectif de maintien de l’emploi sur un large secteur géographique défavorisé, le Massif jurassien.

Le Comté : une logique d’aménagement du territoire par une répartition harmonieuse des outils de production et de transformation laitière sur l’ensemble du Massif du Jura.