Les éditoriaux d'Alain Mathieu

Automne 2018 : cultiver la confiance des consommateurs

L’agriculture et l’alimentation sont régulièrement au coeur de débats de société. Au-delà des moyens utilisés et des effets médiatiques recherchés, que retenir des échos et des signaux qu’ils renvoient ?

compra finasteride propecia generico, comprare levitra Comprare Levitra. Un'altra condizione di latte umano overpromises le aberrazioni sulla crescita del corpo e fare in attesa di quella « De la viande dans le Comté ». C’est par ce titre que, le 20 septembre dernier, bon nombre de médias se sont emparés d’un scoop qui n’en était pas un. Oui, il faut de la présure pour faire du fromage, depuis que l’homme fait du fromage. Non, la présure n’est pas de la viande, mais bien une enzyme de coagulation. Ce non-évènement nous invite à la réflexion sur le rapport que les consommateurs entretiennent avec leur alimentation et sur le besoin de toujours plus de transparence. Les témoignages en faveur du Comté, notamment sur les réseaux sociaux, montrent clairement que nous avons la confiance du consommateur. Il est vrai que nous travaillons à livre ouvert.

Chacun peut consulter notre cahier des charges qui précise les conditions d’élaboration du Comté. Plus encore, les agriculteurs, les fromagers et les affineurs accueillent régulièrement des milliers de visiteurs tout au long de l’année pour faire découvrir leur métier, leur savoir-faire, en un mot leur passion.

Conserver la confiance du consommateur est exigeant et se cultive aussi à travers le modèle agricole que la filière renvoie. Le formidable lien, presque d’affection, qui unit les éleveurs à leurs animaux au quotidien, mis en exergue lors des comices, révèle l’importance de cette relation.

Aussi, la formalisation dans le cahier des charges du Comté d’un nombre maximal de vaches par éleveur sera, dans l’esprit, la concrétisation de ce lien si fort. Cela sera aussi la garantie de conserver des fermes familiales transmissibles, parce qu’une appellation d’origine protégée, c’est bien plus qu’un produit : c’est un projet de territoire vivant avec des acteurs nombreux.

En cela, le grand succès des 60 ans de l’AOP Comté à Arc-et-Senans, avec plus de 1 500 personnes réunies pour partager les valeurs de la filière lors de la journée du 19 octobre, est un marqueur fort. Cet évènement fédérateur démontre clairement notre volonté commune de conserver notre identité, de participer, toujours nombreux, à la vitalité du massif jurassien, de transmettre aux jeunes générations l’héritage du Comté. Quoi de plus rassurant pour les consommateurs !

Tous les éditoriaux