Emmanuel Mathey, le chef d'orchestre

(publié le 07 novembre 2016)

S’il aime prendre des décisions, Emmanuel Mathey apprécie qu’elles soient concertées. (Photo © CIGC/Petit)

Emmanuel Mathey est le dynamique président de la coopérative fromagère du plateau de Bouclans, sur le premier plateau du Doubs.

Emmanuel Mathey n'a visiblement qu'une envie : agir. Et surtout pour le bien collectif ! Ce fils de paysans du Doubs (Naisey-les-Granges), aîné d'une fratrie de cinq enfants, a débuté sa carrière en 1985 en tant que formateur en informatique appliquée à l'agriculture, à la maison familiale et à l'institut rural de Vercel. En 1992, alors que les conseils d'administration des deux entités fusionnent, il saisit l'opportunité qu'on lui tend et devient le directeur de la structure unique. Lui, le plus jeune et le moins diplômé des quinze salariés ! Il en retire une certaine fierté, mais expérimente surtout, pour la première fois, le mode de gestion qu'il utilisera toute sa vie durant : la gouvernance collective. Plutôt que de s'imposer à la tête de l'équipe, il se met au centre de la mêlée. "Ce n'est pas le pouvoir qui m'intéresse, c'est l'utilité de l'action d'un groupe", explique-t-il. Après quatre ans à la tête de la maison familiale et rurale, il prend la suite de ses parents et réalise son souhait de jeune homme : devenir agriculteur. "J'aimais passionnément ce métier depuis toujours : la nature, la proximité des animaux..."

Gouverner tous ensemble

En Gaec depuis 1996, Emmanuel Mathey accepte la présidence de la
coopérative fromagère du plateau de Bouclans en 2006 avec la ferme
intention "de valoriser notre lait et notre rôle de producteurs de Comté". Seul impératif : gouverner tous ensemble. Il met en place un système collégial et lance des mesures pour améliorer le rendement, la qualité du lait. Dans cet esprit, la coopérative adhère à l'Union de fruitières Juramonts où Emmanuel Mathey est aujourd'hui membre du bureau.
Cette volonté continuelle d'entreprendre, l'éleveur et son épouse, Corinne, coiffeuse à son compte, l'ont transmise naturellement à leurs trois enfants. Léa, 28 ans, est assistante sociale; Camille, 26 ans, est boulanger à son compte à Besançon et Pierre, 23 ans, est électricien. Tous trois leur ont donné 4 petits-enfants, "bientôt 5 !".

L’an dernier, Emmanuel Mathey l’a annoncé : "En 2019, je ne serai plus président". Il organise donc sa succession, avec la même concertation que le reste des décisions. Que l'on se rassure, avant de laisser sa place, le Président ne cessera pas d'agir, notamment pour accueillir de nouveaux éleveurs tout en valorisant au mieux le lait de tous les producteurs.