Vie de la filière

Future Maison du Comté : elle sera douce pour l’environnement

La filière Comté a pris soin d’opter pour des choix constructifs et des aménagements favorables à la préservation de l’environnement. Le premier d’entre eux ? L’utilisation massive du bois.

La nouvelle Maison du Comté, dont l’ouverture est prévue fin 2020, sera aussi « verte » que la cloche de son fromage roi. La filière a en effet veillé à créer un bâtiment aussi respectueux que possible de la planète et du climat. Evidemment, le futur ensemble de 3 000 m2, constitué de trois édifices distincts, sera doté d’une isolation maximale et d’une étanchéité à l’air parfaite. Son principal atout environnemental sera à la fois simple et redoutablement efficace : l’utilisation très majoritaire du bois, pour son ossature et sa structure, réduit très largement l’empreinte carbone de la Maison du Comté. Comparé au béton, le choix du bois est nettement plus écologique !

Autre avantage de taille : le choix du mode de chauffage. « Nous avons opté pour la géothermie avec un système de pompe à chaleur sur champ de sondes, qui vont chercher les calories à plus de 100 mètres en sous-sol. Ce dispositif a fait l’objet d’un soutien financier de l’Ademe et du Feader », explique Valéry Elisseeff, directeur du CIGC.
La ventilation sera activée uniquement en période d’ouverture et fonctionnera par centrales de traitement d’air à double flux : l’air nouveau arrivant du dehors sera réchauffé grâce à la récupération des calories de l’air rejeté.

L’éclairage à led et basse consommation s’enclenchera par détection de mouvement, afin d’éviter les allumages inutiles. Par ailleurs, le toit du local deux roues sera équipé de panneaux photovoltaïques pour recharger les vélos ou motos électriques. Enfin, des fossés d’infiltration seront créés pour laisser couler les eaux pluviales dans leur milieu naturel.

(Publié le 24 février 2020)