Autour de Clairvaux-les-Lacs...

Fruitière de la Saint-Christophe : deux magasins tournés vers le tourisme

(publié le 01 août 2013)

Eric Millot (Photo © CIGC / T. Petit)
Fabienne Millot (Photo © CIGC / T. Petit)

En bordure de la rive droite de l'Ain, le village de Largillay-Marsonnay est un peu à l'écart des routes. Une fréquentation touristique importante existe pourtant à quelques kilomètres. Dans les environs de Clairvaux-les-Lacs, les estivants se pressent dès les beaux jours. C'est ce qui a décidé les sociétaires à ouvrir un premier magasin de vente à Pont-de-Poitte en 2000 puis un second à Clairvaux-les-Lacs en 2005. Fabienne Millot, l'épouse du fromager, en assure la gestion.
La vente par Internet occupe aussi les vendeuses, un à deux jours par semaine, pour la préparation des commandes.
Éric Millot, le fromager, transforme le lait de seize sociétaires pour un volume de 4,3 millions de litres. Dans cette fruitière de la Saint-Christophe, présidée par Dominique Grillet, sont fabriqués Comté, fromage blanc et beurre. Dans le magasin de Clairvaux, une affiche rappelle fièrement la Médaille d'Or obtenue pour le Comté au Concours Général Agricole de 2013.

• Fruitière de Largillay
Route de la Carrière - 39130 Largillay-Marsonnay
www.comte-fromage.com

• Magasin de Clairvaux
1 Grande Rue - 39130 Clairvaux-les-Lacs - 03 84 25 21 07

• Magasin de Pont-de-Poitte
1 rue de la Gare - 39130 Pont-de-Poitte - 03 84 44 77 70

Saint-Maurice à l'heure de la coulée

(publié le 01 août 2013)

Benjamin Nicolet, André Ducrot et Emilie Rodrigues (Photo © CIGC / T. Petit)
Photo © CIGC / N. Bouveret)

À l'heure de la coulée du soir deux producteurs se présentent à Saint-Maurice. Les deux derniers résidant au village, Benjamin Nicolet et André Ducrot. Ce dernier
est également président de la coopérative. L'occasion d'une conversation avec Émilie Rodrigues, la vendeuse du magasin.
Pour les sept autres sociétaires le lait est collecté par camion. La fabrication tombée à trois fromages en hiver dans les années quatre-vingt ne laissait que peu d'espoir d'avenir. Pour André Ducrot, le "passage en bio en 1997 a sauvé la fruitière". En attirant des éleveurs intéressés dans les environs, le litrage est passé de 1 million de litres à 2,7 millions aujourd'hui.
Récemment, la coopérative a honoré son fromager, Didier Berthod. Venu pour six mois en 1983, il fabrique toujours, trente ans plus tard et seul, de seize à vingt-deux fromages chaque jour.

Fruitière de Saint-Maurice - Crillat
16 rue du Mont-Fleuri - 39130 Saint-Maurice-Crillat - 03 84 25 83 93

15 000 visiteurs par an à Thoiria

(publié le 01 août 2013)

Sylvain Robez-Masson (Photo © CIGC / T. Petit)

Au départ, une fruitière qui ferme et le souhait d'élus locaux de conserver tout de même la mémoire du lieu. Gérard Bailly, alors président de la Communauté de communes du Pays des Lacs, met en place une fruitière à vocation touristique. Le principe : un fromager indépendant qui achète le lait, des entrées gratuites et une fabrication à l'ancienne. Et pour le fromager des revenus venus des ventes du magasin.
De 1985 à 2005, c'est Noël Boivin qui assura cette tâche. Depuis 2005, Sylvain Robez-Masson a pris la relève. Le nombre de visiteurs est estimé à environ quinze mille par an et en été, à l'heure de la fabrication commentée, ce sont près de cent personnes qui suivent les explications. Un jeu de questions-réponses que Sylvain qualifie de "participatif". Avec des questions pointues auxquelles il faut apporter des réponses tout en préparant l'unique fromage sorti "à la toile" d'une vieille cuve.
En période pleine, chaque jour un fromage est fabriqué. Pendant les périodes creuses, et en fonction des réservations de groupes, la fabrication a lieu de deux à trois jours par semaine.

Fruitière 1900 de Thoiria
25 Grande Rue - 39130 Thoiria - 03 84 25 85 43