Le Bugey, écrin de Comté surprenants et de vins généreux !

Savoureux Circuit Bandeau

N° 3

Au sud de la zone d’appellation du Comté, entre Lyon et Genève, le Bugey est une destination enviée pour la richesse de ses paysages, la douceur de ses reliefs… et la saveur de sa table !

Ce circuit vous offre ainsi l’occasion unique de découvrir un terroir vaste, et pourtant méconnu, lieu de prédilection de vins secrets et de Comté étonnants !

Téléchargez
la fiche synthétique du circuit

Le circuit en vidéo
Toutes les étapes du circuit

Étape 1.- Les 3 fruitières à Comté du Bugey

Vaste et éclectique territoire, le Bugey, bien que situé très au sud de la zone d'appellation Comté, n'en constitue pas moins la terre de prédilection de trois fruitières dans lesquelles sont produits des fromages caractéristiques...

• La charmante fruitière de Brénod est la plus élevée en altitude de ces fromageries du Bugey (850 m). Plusieurs champions du monde et médaillés olympiques de différentes disciplines de ski nordique comme Corinne Niogret, Delphine Burlet, Sandrine Bailly et plus récemment Jean-Marc Gaillard sont originaires du Plateau, et restent les meilleurs ambassadeurs de leur région et de la fruitière !
8 exploitations sociétaires (15 agriculteurs et agricultrices) composent la coopérative datant de 1850, pour laquelle le fromager Christian Pradier et son second transforment en Comté les 3,3 M de litres de lait produits chaque année.

• Au pied du Haut-Bugey, tout près de Nantua, la Fromagerie de la Combe du Val est une coopérative moderne et accueillante située à Saint-Martin-du-Fresne.
Sylvie et Gilles Courtejoie, le couple de fromagers très dynamiques du cru, y transforment chaque année les 5 M de litres de lait produits par les 15 sociétaires de la coopérative, avant de les confier pour affinage aux maisons Rivoire-Jacquemin et Grillot-Ornans.

• Enfin, la Fromagerie de la Vallée de l'Ain est située un peu à l'écart de la petite et verdoyante ville de Poncin, au bord de l'Ain. Une galerie d'accueil située à l'étage avec panneaux explicatifs et baies vitrées donnant sur l'atelier et la cave de pré-affinage est à la disposition des visiteurs pour une visite libre. Les visites commentées sont possibles par le biais d'une réservation auprès de l'Office de Tourisme de Poncin (04 74 37 23 14).

• INSOLITE : au gré de ses pérégrinations dans le Bugey, il est intéressant de remarquer les bâtiments d'anciennes fruitières de la région, comme au Poizat, à Hotonnes ou Cormaranche (aménagées aujourd'hui en gîtes), à Outriaz (bâtiment imposant de 1922 en pierre d’Hauteville), à Ruffieu ou encore à Fitignieu...

Infos pratiques

Fruitière de Brénod
60 Place de l'Eglise
01110 Brénod
04 74 36 01 24

Fromagerie de la Combe du Val
ZA Les Pellants
01430 Saint-Martin-du-Fresne
04 74 75 70 37

Fromagerie de la Vallée de l'Ain
Sous la Côte
01450 Poncin
04 74 37 23 46

• Fruitière de Brénod : Visite libre et gratuite de l'atelier de fabrication à partir d'une galerie, avec projection vidéo (dont un film pour enfants).
Pour les groupes : visite guidée par un sociétaire de la coopérative et dégustation de Comté, sur réservation et sauf le samedi et le dimanche (2 euros/personne).
2 Comté sont proposés au magasin (les Comté vendus ici sont affinés sur place, les autres sont confiés aux bons soins de la maison Monts et Terroirs), ainsi que tous les autres fromages AOP régionaux, le fromage blanc maison, le beurre cru, la crème crue, des miels, des coulis de fruits, des saucissons artisanaux...
C'est ouvert toute l'année tous les matins 8h45 à 12h15 ; ouvert les après-midi : mardi et jeudi de 15h30 à 18h45 ; vendredi et samedi de 14h30 à 18h45.
Pendant les vacances scolaires : ouvert aussi le lundi de 15h30 à 18h45.
Fermeture du magasin le 1er janvier et le 25 décembre.

Fromagerie de la Combe du Val : Visite libre de l'atelier et de la petite cave d'affinage depuis une galerie très agréable intégrant quelques panneaux explicatifs et une projection vidéo.
Visite guidée et gratuite pour les groupes sur réservation (avec dégustation de 2 Comté).
Le magasin est très bien fourni en Comté (ceux vendus au magasin sont affinés sur place), en fromage blanc maison, en crèmes glacées artisanales, en vins du Bugey, confitures, miels... C'est ouvert toute l'année de 8h30 à 12h15 et de 16h30 à 19h00 ; le dimanche et les jours fériés de 8h30 à 12h00.
Vente par correspondance et vente en ligne.

• Fromagerie de la Vallée de l'Ain : Une galerie d'accueil située à l'étage de la fromagerie et décorée de panneaux explicatifs est disponible pour une visite libre avec vues vitrées sur l'atelier et la cave de pré-affinage.
Le splendide magasin très bien achalandé offre 3 Comté en permanence (doux, fruité et "réserve", affinés par la maison Monts et Terroirs), toute la gamme des produits laitiers fabriqués ici (fromages blancs, beurre, crème), un large choix d'autres fromages, de la charcuterie, des miels et même une petite gamme de jouets en bois Comté.
Il est ouvert le mardi de 9h00 à 12h00 et de 15h30 à 18h00; du mercredi au samedi de 8h30 à 12h00 et de 15h30 à 18h15; le dimanche de 8h30 à 11h45. Fermeture le lundi.
Vente par correspondance.

Étape 2.- Arrêt dégustation au Caveau Bugiste

Tout d'abord un point de situation : le Bugey est situé au Sud-Est du département de l'Ain, au centre d'un triangle Lyon-Grenoble- Genève. Son relief très contrasté réserve bien des surprises aux amateurs de vin, puisqu'il cache l'un des vignobles les plus secrets de France...

Avec seulement 500 hectares de vigne, le vignoble bugiste est réparti en 3 îlots de production : le secteur de Cerdon (très fortes pentes exposées au sud à des altitudes parfois supérieures à 500m), le secteur de Montagnieu (le long de la rive droite du Rhône, avec certaines pentes abruptes plongeant vers le fleuve), et le secteur de Belley (grande complexité de situations géologiques et topographiques allant du massif du Colombier jusqu'au rivage du Rhône).

Mais dans le Bugey, petite surface ne rime pas avec uniformité de la production : pas moins de 9 AOC sont reconnues sur ce territoire, et 6 cépages (chardonnay, mondeuse, roussette, gamay, pinot noir et poulsard) y sont travaillés pour donner naissance à des multitude de cuvées, de crus et de types de vins pas toujours simples à distinguer...

Pour découvrir ces vins méconnus (dont plus de la moitié sont "mousseux"), nous nous sommes plus spécifiquement intéressés au secteur de Belley, regrettant cependant que le temps ne nous permettent pas d'approfondir les 2 autres secteurs.

Rendez-vous donc à Vongnes, joli village très fleuri à l'écart des grands axes, au Caveau bugiste avec Clément Metge, dynamique et convivial gendre de la famille Chaudet, propriétaire des lieux. Né en 1967 de l’association de 6 vignerons du pays, le Caveau Bugiste est aujourd'hui un lieu de connaissance majeur pour tout amateur souhaitant appréhender la complexité des crus locaux : pas moins de 30 vins sont produits rien qu'ici !

Une visite au Caveau bugiste ne se consomme donc pas à une vitesse macdonaldienne. D'autant que le Caveau a toujours veillé à bien recevoir ses visiteurs : la décontraction est de mise dans ce cadre plutôt rustique où, sous son aspect bonhomme, tout a été pensé et aménagé pour faire de votre passage un moment riche et commode, évidemment accessible aux personnes à mobilité réduite.
La dégustation des vins se fait ainsi au bar avec le vigneron, ou assis entre amis pour plus d'intimité. Est projeté un Vinorama "Tourisme, Viticulture et Gastronomie au Pays de Brillat Savarin" en français... anglais, espagnol, italien, hollandais, allemand, japonais et russe ! Est offert également aux plus curieux un Musée des Traditions Vigneronnes (collection de plus de 1300 outils anciens et d'objets viti-vinicoles), un Musée des outils des métiers de la pierre, une collection de 800 tire-bouchons et de 500 verres à liqueur, des expositions de peintures et de sculptures renouvelées régulièrement...
Un large choix d'autres produits du terroir bugiste est également disponible, et il y a même des jeux pour enfants, des emplacements pour camping-car et des aires de pique-nique !

Une expérience unique, comme le Bugey !

• BONUS : en exclusivité pour les Savoureux Circuits du Comté, Clément Metge vous livre ici sa propre sélection de 6 accords entre ses vins et des Comté du Bugey dans la vidéo ici.

• Photos du vignoble : © C. MARTELET - Syndicat mixte du Pays du Bugey.

Infos pratiques

Le Caveau Bugiste
326 rue de la vigne du bois
01350 Vongnes

Contact : Clément Metge
04 79 87 92 32
www.caveau-bugiste.fr

• Pour les groupes, le caveau Bugiste propose un choix d'une dizaine d'idées découverte sur 1 ou 2 jours intitulées "Flâneries en Bugey".

• Pour aller plus loin avec les vins du Bugey : visitez le site du Syndicat des Vins du Bugey.

• L'événement viticole annuel à ne pas manquer : Le Printemps des vins du Bugey !

Étape 3.- Pause gourmande à la Ferme Guichard

On y accède par une route (très) sinueuse et tout de même chiche en panneaux directionnels... Mais une fois le but atteint... la récompense vaut la peine !

Au coin du feu l'hiver, en terrasse l'été ou dans la petite salle toute neuve à droite en entrant, on se sent tout de suite bien chez Fabrice Barbarin. La cuisine est plutôt fine et élaborée pour un lieu si reculé, mais la fréquentation régulière et soutenue de l'endroit explique peut-être à la fois le succès de la table et l'exigence de la clientèle... un cercle vertueux en somme !

La première mention de cette ferme, autrefois nommée "mas de Mazières", remonte à 1395. Autant dire qu'elle a toujours été là. Elle devint propriété de François Guichard en 1878. La pratique du ski sur le site se développa à partir de 1905, et le sportif-club d’Hauteville, crée en 1911, transforma la ferme en auberge-refuge pour les pionniers du ski, notamment lyonnais, afin de les restaurer ou de les réchauffer (ou les deux, d'ailleurs). Mais le nom resta, et perdure donc de nos jours.

Nous vous conseillons évidemment la fondue du chef, élaborée avec le Comté de la Fruitière de Brénod (nature ou aux cèpes, elle est excellente et généreuse), ou la surprenante bouillabaisse et son croûton de rouille au Comté, mais la carte invite également à d'autres plaisirs moins fromagers, à accompagner quoiqu'il arrive de beaux flacons du Bugey, dont certains proviennent évidemment du Caveau bugiste...

• La ferme Guichard est ouverte du mercredi au samedi de 10h30 à 14h00 et de 19h00 à 22h00, et le dimanche midi de 10h30 à 14h00.

• Lieu de départ recommandé pour ski nordique, luge, randonnée pédestre ou raquettes, cueillette de champignons...

Infos pratiques

Ferme Guichard
Route du col de la Rochette
01110 Cormaranche-en-Bugey

Le Comté dans la gastronomie bugiste

• Essayez sans tarder cette savoureuse recette de Quenelles au Comté proposée par Christine Ménétrieux, une figure de la Filière Comté dans l'Ain.

• L'événement gastronomico-culturel annuel à ne pas manquer : les Entretiens de Belley !

• Quelques tables cuisinant le Comté :
- Ivan Lavaux à Ambronay (Auberge de l'Abbaye), pour notamment sa très goûteuse Brandade de cabillaud au Comté...
- La Matinière, à Port, pour leur truite jurassienne au Comté...
- La haut-perchée Ferme de Retord, à Billiat.
- La très traditionnelle Petite Auberge, à Ordonnaz.
- Et la Praille, à Hauteville, pour sa fondue aux pieds des pistes de ski nordique.

Étape 4.- Nuit aérienne à Serrières-sur-Ain

Après toutes ces surprises gastronomiques que la terre bugiste nous a réservées, si nous prenions un peu de hauteur sur les événements ? Voilà alors sans doute la meilleure adresse pour y parvenir : les cabanes du belvédère !

Le domaine de Serrières est en effet perché sur le mont Bétet : il surplombe la rivière d’Ain, qui vient former un immense méandre encaissé entre les falaises, et l’île qui porte le nom d’un village englouti, l’île Chambod, une île de 20 ha dont la flore et la faune sauvages se mêlent aux eaux claires et bleutées de la boucle de l’Ain.

Dans ce domaine privilégié ont été construits 4 cabanes et 3 lodges de très grande qualité, offrant un panorama spectaculaire et rare, recommandé à tous les amoureux de nature préservée... et de nuits insolites !

Infos pratiques

Les cabanes et lodges du Belvédère
Lieu dit Les Taillets
01450 Serrières-sur-Ain

3 autres adresses pour de douces nuits dans le Bugey...


- Les Pelaz, aux Plans d’Hotonnes, pour vivre à coeur le Retord...
- Le Vieux Cep, à Vongnes, pour profiter pleinement des charmes viticoles du secteur...
- Le Chalet d’Arvière à Lochieu, pour se ressourcer dans une ancienne Chartreuse...

Étape 5.- Rencontre au sommet : le Grand Colombier

Silhouette massive trônant au-dessus du vignoble, le Grand Colombier est le point culminant du Bugey (1534 m). Avec le Mont Blanc en ligne de mire, le panorama couvre en simultané les 3 grands lacs alpins du Bourget, d’Annecy et du Léman !

Sa réputation dépasse l'approche purement contemplative ! Pour les cyclistes sportifs, son accès côté Ouest le classe parmi les cols les plus durs de France, avec des pourcentages de près de 20%. Ce n'est donc pas un hasard si des courses professionnelles l'ont programmé à plusieurs reprises (le Tour de France l'a même franchit pour la première fois en 2012).

Pour les randonneurs à pied, ce ne sont pas les itinéraires qui manquent : on peut quasiment accéder au sommet par chaque versant, au départ de Culoz, Virieu-le-Petit, Béon ou Anglefort.

Vous n'êtes pas sportif ? Vous pouvez monter en voiture tout près du sommet depuis Culoz par une route aérienne et spectaculaire, ou alors à partir d'Anglefort versant Est ,ou encore depuis Virieu-le-Petit. Après le parking au col (1505 m), un sentier vous mène à l'immense croix métallique qui coiffe le sommet du Grand Colombier.

Une fois arrivés... Ouvrez grand les yeux !

NOTE : Les routes d'accès sont en principe ouvertes et déneigées à partir d'avril.

Le Bugey, naturellement généreux !

En marge de nos préoccupations hautement gastronomiques, le Bugey est aussi une destination enviée pour la richesse de ses paysages et la douceur de ses reliefs, que l'on peut découvrir en empruntant notamment la Route des Sapins du Haut-Bugey. Il constitue ainsi un terrain idéal pour la pratique de loisirs nature en famille de manière simple et conviviale (été comme hiver, notons-le bien).

Pour ne citer que quelques-uns des trésors naturels du Bugey, il serait dommage de passer à côté du Plateau du Retord, que l'on peut embrasser à 360° depuis le belvédère de Planachat, à 1234 m d'altitude, des somptueuses grottes du Cerdon ou de l'éblouissant Lac de Nantua...

Bon(s) séjour(s) dans le Bugey !